L’été en Euskadi

Erasmus c’est fini, mais Euskadi ça continue !

J’ai officiellement terminé mon Erasmus à l’université du Pays Basque. Mais je ne rentre pas tout de suite en France : je compte bien aller au bout de la saison avec Eiser Hirumet. Et profiter de l’été dans cette belle région !

Néanmoins, je suis repassé brièvement en région lyonnaise au mois de juin, à l’occasion du Tour du Beaujolais. J’avais à cœur de bien faire sur cette épreuve « à domicile », d’autant qu’en 2018, c’était la première course à laquelle j’avais participé avec ma nouvelle équipe. L’an dernier, j’avais fait une course honorable en accrochant in extremis le premier peloton sur la première étape. Mais cette année, bien que plus fort, j’ai été décroché in extremis au sommet d’un col… Le haut niveau se joue sur des détails et il m’aura manqué un peu de jambes, un peu de placement, un peu de technique, un peu de chance peut-être.

Je n’éprouve aucun regret car j’avais mis toutes les chances de mon côté, tout en sachant que dans le sport, la réussite n’est jamais garantie. Ma saison ne se résume pas non plus à cette course et lorsque je regarde en arrière, je mesure le chemin parcouru lors de cette année basque.

Après quelques jours de repos à Villeurbanne -qui m’ont permis de repasser sur le campus de l’INSA et à l’entraînement du LSE-, je me suis à nouveau tourné vers l’avant : retour au Pays Basque !

L’une de mes montées favorites se fait par une route abandonnée – un chemin de gravel diront certains !

J’ai enchaîné avec quelques courses du calendrier basque et un nouveau cycle d’entraînement. La semaine prochaine, je partirai avec une partie de l’équipe en stage en Andorre. Nous préparerons en altitude la Vuelta a Leon, l’une des plus importantes du calendrier espagnol. En bref, je continue à voir du pays !

About the author

Mi-cycliste, mi-étudiant en ingénierie mécanique à l'INSA Lyon.
En échange Erasmus à l'Université du Pays Basque à Bilbao pour l'année 2018/2019. J'ai regardé 300 fois "l'Auberge Espagnole" et "Le vélo de Ghislain Lambert" avant de me lancer dans l'aventure.

Laisser un commentaire