A toute allure

Déjà la fin des cours… Tout va si vite !

Nous voici déjà à la fin du mois de mai. Ces dernières semaines sont passées si rapidement !

Les vacances d’avril m’ont permis de prendre un peu de repos avant d’attaquer la dernière ligne droite des cours, et un nouveau bloc de courses. C’était nécessaire car comme je l’écrivais dans mon post précédent, j’étais un peu usé par le cumul des manches de Coupe d’Espagne de mars/avril (et les gros déplacement qui vont avec), tandis que dans le même temps j’avais aussi un gros bloc de travail à l’école. Je n’ai pas participé à la 8ème manche de Coupe, le 1er mai, ce qui m’a aussi permis de faire un bon bloc d’entraînement.

Pendant un entraînement autour du lac d’Undurraga

En revanche, quelques jours plus tard j’étais de nouveau « d’attaque » pour la dernière manche à Alcalá de Henares. Et quelle fin ! Sur cette manche qui s’est conclue par un sprint d’un peloton réduit à 90 coureurs, nous terminons 3èmes du classement par équipes. Avec la 8ème place obtenue quelques jours plus tôt, cela nous permet une petite remontada à la 12ème place du classement général ! Inespéré au vu de notre première manche à zéro point, et très encourageant de voir qu’on s’est fait notre place face à des équipes aux plus gros moyens. Le tout en faisant entrer régulièrement des jeunes coureurs dans le groupe pour leur permettre de prendre de l’expérience.

Par contre, on a été mauvais sur la photo à l’arrivée… Il manque 3 coureurs !

A titre personnel, la Copa me tenait vraiment à cœur car dès le mois de novembre, le staff m’avait prévenu qu’il comptait sur moi pour cette compétition. Alors non, je n’ai pas été souvent dans les « scoreurs » de l’équipe, ça n’était de toute façon pas l’ambition. Mais j’ai couru 8 des 9 manches, j’ai été de tous les gros déplacements, j’ai fait mon travail d’équipier à fond pour tirer le groupe vers le haut et enclencher une bonne dynamique. L’objectif fixé par le club était un top 15, il est finalement atteint. Et surtout, au-delà du résultat, l’équipe n’avait pas du tout la même allure que la saison précédente. On allait sur chaque manche avec quelque chose à jouer et ça change tout, pour les coureurs mais aussi pour ceux qui font le déplacement à nos côtés !

Lors de la dernière manche de Copa et des courses qui ont suivi, j’ai senti que les jambes étaient bien meilleures qu’en avril. Malheureusement, je n’ai pas réussi à convertir cela en résultats probants alors que j’en ai eu l’opportunité et c’est bien dommage. J’essaie de tirer du positif de ces sensations nouvelles, même si par moments c’était vraiment frustrant. Heureusement il reste encore un bon nombre de courses, avec notamment des courses à étapes. Pour l’heure, j’ai un gros bloc d’entraînement avant de revenir en France pour le Tour du Beaujolais en juin.

A bloc, à bloc, à bloc lors de la course d’Iturmendi. Photo Martin Early

Un autre volet majeur de mon séjour à Durango, le plus important, s’est aussi terminé il y a peu : mon Erasmus ! C’est incroyable de voir comment cela passe vite, j’ai l’impression d’avoir débarqué à l’école d’ingénieurs de Bilbao hier… Je ne suis vraiment pas déçu par cet échange. Les cours étaient intéressants, les conditions d’études très bonnes et l’accueil chaleureux ! Je serais bien resté faire mon projet de fin d’études (PFE) ici, c’était tout à fait envisageable… Mais bon j’ai promis d’aller à Oyonnax, alors je vais y aller. Et puis, je crois qu’on n’est pas mal accueilli là-bas non plus !

Mais avant Oyonnax, le PFE et le stage, il me reste encore un été au Pays Basque, et je compte bien en profiter à fond… Et sur deux roues bien sûr.

A part ça, j’ai aussi participé à l’organisation de la classique internationale féminine Durango-Durango : une belle journée de vélo (et de voiture-balai, ronds-points et barrières dans mon cas personnel). Le lendemain, j’ai fait ma première sortie avec mon nouveau coéquipier Franklin, fraîchement arrivé du Panama ! J’ai pu lui montrer quelques-unes de mes routes d’entraînement préférées, et notamment celle qui passe au Balcon de Bizkaia. Les beaux jours arrivent, ça va rouler !

Balcon de Bizkaia
Pause photo avec un beau point de vue pour la première sortie avec Franklin.
« 1 de 3 »

About the author

Mi-cycliste, mi-étudiant en ingénierie mécanique à l'INSA Lyon.
En échange Erasmus à l'Université du Pays Basque à Bilbao pour l'année 2018/2019. J'ai regardé 300 fois "l'Auberge Espagnole" et "Le vélo de Ghislain Lambert" avant de me lancer dans l'aventure.

Laisser un commentaire