Révise tes courses !

La reprise des courses approche à grands pas. Elle se prépare sur et en dehors du vélo.

La Coupe d’Espagne va occuper une grande partie de mon programme de courses lors de la première partie de saison. 9 manches sont programmées de février à mai. Pendant l’hiver, l’équipe m’a prévenu qu’elle comptait sur moi pour participer à un maximum de manches, en tant que maillon essentiel du groupe « Coupe d’Espagne ». Cette proposition m’a honoré car c’est une preuve de confiance après seulement 6 mois dans l’équipe. Mais c’est également un immense challenge, car le niveau sur ces épreuves est très relevé. Et surtout, je n’ai jamais couru en Coupe d’Espagne, je vais donc découvrir l’intégralité du calendrier.

C’est la raison pour laquelle je m’efforce de récolter un maximum d’informations avant de débarquer sur les courses. Bien sûr, nous serons toujours briefés à l’avance par le staff de l’équipe, comme avant chaque course. Mais je suis convaincu qu’anticiper un maximum permettra d’appréhender au mieux ces rendez-vous. Connaître les parcours, les schémas probables de courses, les adversaires ne peut être qu’un « plus ». Alors en janvier, je consacre une partie de mon temps libre à « réviser les courses », comme on prépare un examen.

Cependant, je suis dans l’impossibilité d’aller reconnaître chaque parcours, les manches étant disséminées dans toute l’Espagne. Heureusement, les moyens technologiques modernes et les réseaux sociaux aident énormément. Strava, le réseau social des cyclistes, runners et autres sportifs d’endurance, me permet de retrouver un à un l’ensemble des parcours au programme de la Coupe. Il s’agit des parcours effectués par d’autres coureurs en 2018, ils peuvent bien sûr subir des modifications qui seront communiquées ultérieurement par les organisateurs. Mais ils donnent déjà un bon ordre d’idée de ce qui nous attend. Un exemple ci-dessous avec la Clásica Torredonjimeno, 6ème manche prévue le 31 mars :

Pour donner une meilleure idée du profil… ça va grimper :

 

De plus, la Coupe d’Espagne est assez bien médiatisée (tout comme le cyclisme en général en Espagne), il est assez facile de retrouver des résumés écrits ou même en vidéo. En bonus, cela me permet de travailler mon Espagnol.

Résumé de la Clásica Ciudad de Torredonjimeno 2018, également au programme de la Copa en 2019

Ces résumés sont très utiles pour avoir une idée du déroulé de la course : une échappée peut-elle prendre le large ? La sélection se fait-elle plutôt à l’usure ? Ils permettent aussi de prendre des informations supplémentaires sur le terrain : dans certaines région, le vent est habitué à jouer un rôle perturbateur et rend très compliquées des courses a priori plus accessibles car moins vallonnées que les autres.

Le plus difficile reste d’identifier les adversaires les plus forts, en prenant en compte les possibles transferts qui ont eu lieu pendant l’hiver. Mais un coup d’œil rapide sur les classements permet de dégager quelques grandes tendances :

  • malgré la diversité des courses, ce sont souvent les mêmes coureurs qui se retrouvent aux premières places.
  • les vainqueurs de l’an dernier sont presque tous passés professionnels en 2019…
  • deux équipes, Lizarte et Caja Rural, dominent collectivement.

Enfin, le but de mes courses cet été était aussi de me familiariser avec le peloton espagnol, donc j’ai déjà quelques repères. Et heureusement pour moi, lorsque j’ai des questions, je peux les poser directement à mon colocataire George qui a déjà une solide expérience en Espagne.

J’espère que toutes ces révisions sérieuses porteront leurs fruits lors de la période « d’examens » pratiques, du 24 février au 5 mai…

About the author

Mi-cycliste, mi-étudiant en ingénierie mécanique à l'INSA Lyon.
En échange Erasmus à l'Université du Pays Basque à Bilbao pour l'année 2018/2019. J'ai regardé 300 fois "l'Auberge Espagnole" et "Le vélo de Ghislain Lambert" avant de me lancer dans l'aventure.

Comments

Laisser un commentaire